Mal de dos, la maladie du siècle

Faire face à un zona.
31 janvier 2017

Mal de dos, la maladie du siècle

Savez-vous que votre dos est sollicité entre 1 500 et 2 000 fois par jour ? Que le mal de dos représente en à Genève le troisième motif de consultation en cabinet médical ? Qu’il est aussi la première cause d’arrêt de travail et le responsable de 50 % des maladies professionnelles ? Il est donc grand temps de lui accorder enfin toute votre attention ! De l’accident grave à la chute malencontreuse. de la chaise sur laquelle vous passez la jour-née face à votre écran aux faux mouvements que vous répétez de manière inconsciente dans votre lit, au travail ou au sport, les facteurs déclencheurs du mal de dos sont légion.

Plein le dos ?

Si les mots ont un sens, force est de constater que le langage populaire aussi, car le dos est bien le centre de toutes nos tensions au quotidien. La langue française regorge d’expressions idiomatiques comme :

  • En avoir plein le dos
  • Courber le dos
  • Froid dans le dos
  • Etre toujours sur le dos de quelqu’un
  • Mettre quelqu’un à dos
  • Tourner le dos
  • Avoir bon dos
  • Dos au mur

Pourquoi ? Parce que quelle que soit notre activité quotidienne, le dos est toujours soumis à rude épreuve.

Pas étonnant donc que le mal de dos soit l’un des premiers motifs de consultation médicale à Genève comme ailleurs et ce quel que soit notre âge. Le dos ou plus précisément la colonne verte-brale, est l’élément clé de notre organisme, assurant la stabilité de l’ensemble du squelette. C’est pourquoi. tout au long de sa vie, il faut apprendre à économiser son dos. Il faut éviter l’usure inutile du disque intervertébral par le port de charges lourdes, en particulier dans des positions qui augmentent inutilement la pression sur le disque. D’une façon générale il faut que la colonne vertébrale garde le plus souvent sa forme naturelle avec ses courbures. Si vous avez régulièrement mal au dos en vous levant, si votre colonne vertébrale vous rappelle souvent à l’ordre, alors peut être qu’une consultation médicale est faite pour vous. Et si vous tourniez définitivement le dos à vos maux ?

La maladie du siècle !

Nous sommes plus de 80% de Suisses à souffrir d’un mal de dos qu’on appelle facilement « maladie du siècle «, alors que c’est en réalité un symptôme. Première cause de consultation des centres anti-douleur, les maux de dos ont souvent « bon dos «, car derrière le classiques tours de reins scolioses, lombalgies, sciatiques et lumbagos, se cachent souvent d’autres problèmes psycholo-giques ou nerveux.

Le dos s’étend de la nuque aux fesses, mais le mal de dos est plus souvent assimilé aux lombalgies, douleurs au niveau des lombes, du « bas du dos ou de la « région des reins. Elles résultent le plus souvent d’une souffrance de la colonne vertébrale lombaire. Tous les éléments de la colonne vertébrale peuvent être lésés : vertèbres, disques, articulations, ligaments, muscles, etc. Ces douleurs peuvent également toucher des nerfs naissant dans la moelle épinière, on parle alors de névralgies (comme la sciatique).

Un rôle essentiel Composée de vertèbres séparées, semi séparées ou soudées. la colonne vertébrale comporte de nombreuses articulations permettant :

  • Le soutien et la mobilité du crâne.
  • La flexion du cou et du dos.
  • L’attache des côtes qui entourent la cavité abdominale.
  • Le soutien et la protection de la moelle épinière.

On comprend donc rapidement, le rôle essentiel et central du dos sur nos capacités physiques et notre forme.